lundi 9 septembre 2013

Biens de haut de gamme: un avantage comparatif européen ?

Voici une note de Trésor-Eco datant de septembre 2013, qui revient sur l'intérêt de la spécialisation des pays développés dans le haut de gamme. Quelques éléments de résumé: 
"Pour faire face à la concurrence des pays émergents, les pays développés tendent à se spécialiser dans la fabrication de biens haut de gamme. Cette industrie - au sein de laquelle se trouvent les produits dits «de luxe», qui en constituent le segment le plus élevé - apparaît stratégique pour leur compétitivité à l'exportation, en particulier dans un contexte économique où les demandes internes sont déprimées.
- Les exportations mondiales de biens de consommation haut de gamme, dont le montant total était estimé à plus de 53 Md€ en 2011, sont essentiellement le fait des pays développés. Les pays européens à eux seuls en représentaient plus des trois-quarts, les premiers rangs étant occupés par l'Allemagne, la Suisse, l'Italie et la France, dont la part de marché est restée relativement stable sur les dix dernières années.
- S'agissant des importations, les économies développées dominent également, puisqu'elles en représentaient 61% en 2011. Le poids des pays émergents et en développement a cependant fortement augmenté, passant de 21% en 2000 à 39% en 2011. Les BRICS, les pays du Golfe et Hong-Kong font maintenant partie des principaux pays importateurs.
- La France a quant à elle exporté 6 Md€ de produits haut de gamme en 2011, soit une part de marché mondiale de 11,2%, portées par les industries agroalimentaires (dont les vins et spiritueux), ainsi que par les parfums et cosmétiques. Elle est le premier acteur mondial du haut de gamme dans ces deux secteurs, avec des parts de marché significatives (respectivement 52% et 36%). Les exportations françaises sont très orientées vers les pays développés (à 70%, dont 44% vers les pays hors UE) mais la croissance des exportations vers les BRICS (y.c Hong-Kong) est soutenue, autour de 26% par an en moyenne depuis 2000.
- Malgré le déficit commercial global qu'enregistrent plusieurs pays développés, la plupart d'entre eux présentent des soldes excédentaires sur les biens haut de gamme. Ce solde excédentaire est très souvent porté par un seul secteur de spécialisation (par exemple les matériels de transport pour l'Allemagne ou la joaillerie et horlogerie pour la Suisse). La France est un des rares pays à présenter une production haut de gamme qui soit à la fois diversifiée en termes de secteurs et excédentaire sur l'ensemble de ces derniers."
Une dernière phrase bien positive pour la France qu'il faut veiller à comprendre . A lire attentivement...notamment le tableau de la page 4 et l'encadré théorique de la page 5.

0 Comments: