lundi 10 février 2014

En finir avec Eddy Bellegueule.

Je ramène de mon petit séjour en France, un roman, "En finir avec Eddy Bellegueule"  écrit par un jeune normalien de 22 ans imprégné de sociologie bourdieusienne et en rupture troublante avec son milieu social picard. C'est dérangeant et fascinant, avec tous les ingrédients pour réfléchir aux déterminismes sociaux, au rôle de l'école,  aux stéréotypes de genre et à l'identité sexuelle...et puis aussi au rejet des siens et de son origine peut-être symptômatique d'un certain nombre de réussites paradoxales. Voici un article paru sur Slate.

0 Comments: